• Create an account
    *
    *
    *
    *
    *
    *
    Fields marked with an asterisk (*) are required.

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel

La Magistrature de Dieu...Le kalife est il désigné par Dieu ou par les hommes?

La Magistrature de Dieu...Le kalife est il désigné par Dieu ou par les hommes?

 

1-« Dis : Ô Dieu, Maître de l’autorité absolue. Tu donnes l’autorité à qui tu veux, et Tu arraches l’autorité à qui Tu veux ; et Tu donnes la puissance à qui Tu veux, et Tu humilies qui Tu veux. Le bien est en Ta main et Tu es Omnipotent. » Al’Imran, Verset 26.

Ce verset est une preuve claire que la gouvernance est à Dieu et que seul le Magnanime désigne son Héritier, Dieu dit : Je vais établir sur terre un vicaire « khalifa ».

D’après ce verset, personne n’a le droit de désigner ou d’élire un roi ou un gouverneur s’il n’est pas désigné par Dieu. Cette gouvernance ou cette magistrature divine est un don divin que Dieu procure à ceux qu’Ils choisit. Il n’est pas nécessaire que le roi désigné par Dieu gouverne effectivement, car il se peut qu’il soit opprimé et éloigné de la barre de pouvoir comme ce qu’il en fût tout au long du parcours de l’humanité, puisque Abraham (Que la paix soit sur Lui) n’a pas gouverné mais c’est Namroud (Que Dieu le maudisse) qui a gouverné, et Moise (Que la paix soit sur Lui) n’a pas gouverné mais c’est Faraon ‘Que Dieu le maudisse), AlHussein (Que la paix soit sur Lui) n’a pas gouverné mais c’est Yazid (Que Dieu le maudisse) a gouverné, et c’est ainsi que Dieu dit : « Envient ils aux gens ce que Dieu leur a donné de par Sa grâce ? Or, Nous avons donné à la famille d’Abraham le Livre et la Sagesse ; et Nous leur avons donné un immense royaume ».

Malgré que la famille d’Abraham (Que la paix soit sur Lui) fut donné la gouvernance et la magistrature Divine, mais ils furent opprimés, soumis et éloignés de la barre du pouvoir qui fut soumise à l’emprise des injustes. Alors le devoir des hommes est de permettre le reine à l’héritier de Dieu et s’ils ne le fassent, ils auront alors perdu leur chance et se sont acquis la fureur du Seigneur.

 

L’Imam Assadik (Que la paix soit sur Lui) a dit : (… ne voit tu pas la parole de Dieu, Vous n’étiez nullement capables de faire pousser leurs arbres, Il dit : vous n’êtes pas capables de désigner un Imam de part votre propre égaux, le nommant juste par votre désir et votre volonté, puis l’Imam enchaîna : trois, sont ceux à qui Dieu n’adressera pas de paroles ni les regarderas le jour de la résurrection, Il ne les purifiera pas, et ils auront un châtiment douloureux. Celui qui fit pousser un arbre, Dieu ne le feras pas pousser, ce qui signifie, celui qui désigne un Imam non choisit pas Dieu ou celui qui renie le désigné par Dieu . (Tohaf Al’okoul, Page 325).

2- L’histoire de Talut (N’as-tu pas su l’histoire des notables, parmi les enfants d’Israël, lorsqu’après Moïse ils dirent à un prophète à eux : « Désigne nous un roi, pour que nous combattions dans le sentier de Dieu ». Albakara, verset 246.

C’est un peuple croyant et de bien, parmi les enfants d’israël croyant à la magistrature de Dieu, ils n’ont désigné personne mais ont demandé plutôt à Dieu de leur désigné un roi. C’est l’une des plus grandes preuves que dans toutes les religions divines, la loi divine impose que le gouverneur est désigné par Dieu non pas par les gens à travers les élections.

3- Je vais établir sur terre un vicaire « khalifa » (Lorsque Ton Seigneur confia aux Anges : "Je vais établir sur la terre un vicaire "Khalifa") Albakara, Verset 30.

Le vicaire « khalifa » de Dieu doit être le gouverneur sur terre et le premier vicaire est Adam (Que la Paix soit sur Lui), et pour chaque temps, il y’a un vicaire de Dieu sur terre. En notre époque actuelle, le kalife de Dieu est ALMAHDI (Que la paix soit sur Lui) et les gens doivent au lieu de s’opposer à lui par les élections et la démocratie, l’aider à détenir le pouvoir car Il est le désigné par Dieu.

4- Dieu dit : (Et ceux qui ne jugent pas d’après ce que Dieu a fait descendre, les voilà les mécréants) Albakara, verset 44. et Dieu dit : (Et ceux qui ne jugent pas d’après ce que Dieu a fait descendre, ceux là sont des injustes) Albakara, verset 45. Dieu dit : (Ceux qui ne jugent pas d’après ce que Dieu a fait descendre, ceux là sont les pervers). Albakara, verset 47.

Il est clair, qu’à chaque époque, le gouverneur rencontre des problèmes inédits, il doit être guider par une direction divine et un savoir spécial de la part de Dieu pour qu’il en apprenne commandements de Dieu en tous ce qui survient. Alors comment un non kalife de Dieu peut il gouverner selon les enseignements de Dieu, il est sur que personne autre que le kalife de Dieu sur terre, ne peut gouverner selon les enseignements de Dieu.

Nombreuses sont les choses qui s’opposent à la magistrature des hommes et aux élections, et ceci est un événement pour celui qui prête l’oreille tout en étant témoin.

L’histoire de Moïse avec son peuple : (Et Moïse choisit de son peuple soixante dix hommes pour un rendez vous avec Nous. Puis lorsqu’ils furent saisis par le tremblement (de terre), il dit : « Mon Seigneur, si Tu avais voulu, Tu les aurais détruis avant, et moi avec. Vas-tu nous détruire pour ce que des sots d’entre nous ont fait ? Ce n’est là qu’une épreuve de Toi, par laquelle Tu égares qui Tu veux, et guides qui Tu veux. Tu es notre Maître. Pardonne nous et fais nous miséricorde, car Tu es le meilleur des pardonneurs) Al-Araf, verset 155.

Ainsi, Moîse qui est un prophète purifié, choisit soixantes hommes parmi les meilleurs des enfants d’israël, mais ils ont tous mécrus et se sont retournés contre Lui et contre l’ordre (volonté) de Dieu. Alors, si un prophète purifié, qui est Moîse (Que la paix soit sur Lui), choisit soixante hommes pour une mission divine et qu’aucun d’eux ne fut apte pour cette mission alors qu’en seras t il du commun des gens qui choisissent un gouverneur ou un roi et parfois ils en choisissent le plus maléfique sans le savoir.

 

Dans ces preuves précedentes le nécessaire pour celui qui cherche la vérité.

Pour d’avantages de preuves lire "La magistrature de Dieu non la magistrature des hommes"