• Create an account
    *
    *
    *
    *
    *
    *
    Fields marked with an asterisk (*) are required.

Profile

Layout

Menu Style

Cpanel

Q4/ Si Dieu est présent partout et en tout temps, comment, alors, peut-on lever l’ambigüité de sa présence et son épiphanie dans les sordidités?

Q/ Si Dieu (Allah) « Est » (existe, est présent) partout et en tout temps, et si son épiphanie (sa théophanie) est en toute chose qui « soit » (qui existe),  comment, alors, peut-on lever l’ambigüité de son « Etre », sa présence et son épiphanie (et théophanie) dans les sordidités (les impuretés) ?

 

R/ Il faut savoir que le fait que l’épiphanie (théophanie) de Dieu (Allah) dans toute chose qui existe ne veut nullement dire  qu’Il soit une partie d’elle ou bien qu’il y soit, mais cela veut dire, plutôt,  qu’aucune chose existante ne peut se tenir (ne peut Etre) que par Dieu et ne peut apparaître que par Sa lumière. Que ce soit la plus proche ou la plus lointaine, de toutes ces choses existantes, de Lui (Dieu le sublime).  Et Dieu il n'y a rien qui Lui ressemble [1].

 

En effet, la lumière du soleil étant  présente sur terre ne signifie guerre que le soleil est sur terre, et le fait que nous voyons toutes les choses sur la terre  par la lumière du soleil ne veut pas dire que cette lumière soit établie sur terre. Certes, le soleil se manifeste (et se révèle) sur terre d’une manière ou d’une autre et il agit  sur terre (et a un effet sur la terre)  d’une manière ou d’une autre, même si  sa lumière et son effet débordent  la terre (ils s’étendent aussi bien à toute la terre qu’à autre que la terre). Le fait que le soleil nous manifeste et révèle la sordidité (l’impureté) afin que nous puissions la percevoir de nos propres yeux ne signifie point que cette lumière s’est souillée (ou s’est salie) par cette sordidité ou qu’elle s’en soit affectée.

 

Pour que ce soit plus clair, disons ceci :

 

Toute chose qui « Soit » (qui existe)  et qui est créée est, soit lumière à laquelle se mêle l’obscurité ou alors obscurité à la quelle se mêle la lumière selon ce qui  est dominant l’obscurité ou la lumière.  Aussi, à toute chose existante et créée correspond un rang fixe qui ne varie guère sauf pour les créatures dites responsables (ou responsabilisées)[2]  telles que les Humains et les Djinns, ces derniers chacun a le choix de s’approcher de la lumière, par obéissance à Dieu le Sublime, jusqu’ à devenir lumière à la quelle se mêle l’obscurité, et chacun selon son rang, ou alors bien s’approcher de l’obscurité,  par désobéissance de Dieu le Sublime, jusqu’à devenir obscurité à laquelle se mêle la  lumière, et chacun selon son rang.

 

L’Homme se distingue par le fait qu’il a une aptitude  d’évolution (si haut) dans la lumière jusqu’à même qu’aucun ange rapproché  ne soit près de lui, et devient ainsi au dessus des anges. Il a aussi une aptitude à s’abaisser (si bas) dans les ténèbres (l’obscurité) jusqu’à même qu’ibliss (M.D.L) et sa sordide armée ne puissent s’en approcher (Nous avons certes créé l'homme dans la forme la plus parfaite.*. Ensuite,  Nous l'avons ramené au niveau le plus bas)[3] Le figuier (At-Tin). Or  il est bien connu que le plus supérieur (le suprême) être créé dans les mondes de la lumière est un Homme et c’est Mohammed (P.B.L.S) ou l’ « Intelligence Première »,  et que le plus inférieur être créé dans les mondes des ténèbres est aussi un Homme et c’est « le deuxième », que l'ignominie et la malédiction de Dieu soient sur lui, et c’est  l’ignorance, il s’est détourné (s’est éloigné) et n’est plus jamais revenu, comme cela fût rapporté dans les récits des Saints Imams (P.E).

 

De ce qui précède : par toute désobéissance l’Homme Croyant (fidèle) s’abaisse, au fait à chaque fois qu’il se tourne vers ce bas monde et à chaque fois qu’il se détourne de Dieu (par distraction) il s’enfonce dans l’obscurité (les ténèbres), et touche la sordidité , l’abomination et le feu de l’enfer, d’ailleurs c’est à cause de ça que fût instauré l’ablution et le bain, et il nous a été rapporté des Saints Imams (P.B.L.S) ceci : ( Le Croyant (le fidèle) n’est point souillé, et lui suffit pour l’ablution (en quantité d’eau) comme ce qui lui suffirait (en quantité) d’ huile ou de crème)[4] , de ceci comprend tout clairvoyant que le monde ici-bas est dans sa totalité sordidité,  et que quiconque s’y trouve se souille. C’est par générosité que Dieu le sublime le suprême a honoré le croyant par cet honneur : il n’est point souillé. D’ailleurs, L’Emir des Croyants (P.L)  a clairement dit : (Le monde ici-bas est une charogne et ceux qui le demande sont des chiens)[5], Il l’a (P.L) aussi qualifié ainsi : (un os de cochon dans la main d’un lépreux)[6] et n’imaginons pas que Ali (P.L) exagère, ô que non, c’est bien là la Vérité que Dieu révèle à ses Awliya’.

 

 

 

[1] « Il n y a rien qui lui ressemble » n’est peut être pas la traduction parfaite de « laysa ka mitlihi chay’e », mais le vrai sens est que si l’on considère Son Exemple (Son Mitl) rien n’est pareil à cet Exemple de Dieu.

[2] Moukalafin.

[3] Coran, La Sourate Le figuier (At-Tin) : 5-6.

[4] On cite aussi d’après L’Imam abu Jaafar (P.L) : (L’ablution est une loi de parmi les lois divines afin que Dieu sache qui lui obéit et qui lui désobéit, Et Le croyant rien ne le souille et lui suffit comme de la crème de l’huile). Al Kafi : T.3 p.p.21.

[5] Charh Ihkak Alhak- Al Mar’achi.-T 32 p.p. 237.

[6] Nahj Al Balagha – charh Mohamad Abdou.- T.4 p.p. 52 / Maw’ida 236.